success closed Loading...

Praljak, l'ancien chef militaire Croate de Bosnie est mort (Médias croates) + VIDÉO

Un ancien général bosniaque croate reconnu coupable de crimes de guerre est décédé à l'hôpital après avoir avalé du poison dans un tribunal de l'ONU mercredi. 

Le procès au Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) à La Haye s'est brusquement arrêté lorsque Praljak s'est levé, a récusé le verdict, puis bu ce qu'il a dit être un poison contenu dans une fiole. 

«Slobodan Praljak n'est pas un criminel de guerre, je rejette ce verdict avec outrage», a-t-il hurlé. Son avocat a également déclaré que Praljak avait avalé une substance, et le juge a suspendu l'audience. 

L'agence de presse officielle croate « HINA » a annoncé plus tard le décès de Praljak à l'hôpital, d'après les informations recueillies auprès de ses proches. 

De nombreux autres médias croates et bosniaques ont également relayé la nouvelle. 

Aucune déclaration officielle n'a encore été faite confirmant la mort de Praljak. 

Praljak était l'un des six anciens dirigeants politiques et militaires croates de la République croate d'Herceg-Bosna, une république autoproclamée, créée en 1993, pendant la guerre de Bosnie-Herzégovine (1992-1995), et disparue officiellement en 1996.

Ce groupe de chefs militaires interjetait appel à une série de verdicts de crimes de guerre.

Praljak, 72 ans, avait fait appel contre un verdict rendu en 2013 contre des chefs de guerre croates qui avaient été condamnés à un total de 111 ans de prison pour des crimes commis durant le conflit bosniaque. 

Enter.News